Fédérer les associations étudiantes

C’est très simple, toutes les facultés et écoles (ingénieurs, kiné etc.) en ont une, de la même manière que les étudiants en pharmacie de Grenoble ont l’AEPG. Elles peuvent être appelées corpo (pour corporation – on remercie captain obvious) ou bien BDE (Bureau des Elèves).

Il y a deux moyens de fédérer ces associations, soit par filière – c’est ce que l’on appelle les monodisciplinaires – ou bien par université/ville les fédérations de ville – INTERASSO à grenoble. Ensuite, en haut de la pyramide, on retrouve des fédérations de fédérations, des associations qui regroupent les monos et les fédérations de villes, ceux sont les organisations représentatives étudiantes.

Les monodisciplinaires, le modèle vertical :

Ces associations regroupent toutes les associations étudiantes d’une même filière. L’ANEPF est l’une d’elles puisqu’elle regroupe toutes les corpos de toutes les facs de pharmacie en France. Les monos sont beaucoup plus tournées vers le national, elles défendent les intérêts des étudiants devant les ministères. Cela peut aller de sujets très spécifiques à la filière (une volonté des étudiants de modifier la PACES par exemple) à des problématiques qui concernent tous les étudiants (comme le CROUS, la sécurité sociale ou même les APL).

Les fédérations de ville, le modèle horizontal :

Au lieu de regrouper les associations par filières, les fédérations de ville les regroupent par… ville (captain obvious a encore frappé !). C’est-à-dire que par exemple, INTERASSO Grenoble regroupe tous les BDE et corporations de l’université Joseph Fourier. Elles ont deux volets d’activités, le premier est d’animer la vie associative de la ville (événements de santé publique, soirée etc. tout ce que fait déjà la corpo mais à plus grande échelle finalement), le second est de présenter une liste aux élections centrales et CROUS de l’université qu’elle représente (cf à la partie élus centraux si vous ne savez pas à quoi cela correspond ; à noter qu’à Grenoble, seule cette seconde partie est assurée par l’INTERASSO).

Les organisations représentatives étudiantes :

C’est là que tout se complique ! Ces organisations regroupent certaines monodisciplinaires et certaines fédérations de ville entre elles, je dis bien certaines car il existe plusieurs organisations qui différent beaucoup entre elles. Elles sont différentes de par leur vision de la vie étudiante, des priorités pour ces derniers, des objectifs à atteindre pour améliorer son statut.

Pour savoir à quoi servent ces organisations, je vais vous donner la vision de celle à laquelle l’AEPG adhère, celle de la FAGE : La FAGE a pour but de garantir l’égalité des chances de réussite dans le système éducatif. C’est pourquoi elle agit pour l’amélioration constante des conditions de vie et d’études des jeunes en déployant des activités dans le champ de la représentation et de la défense des droits. En gérant des services et des œuvres répondant aux besoins sociaux, elle est également actrice de l’innovation sociale.

L’ANEPF est adhérente à la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiantes), donc de la même manière que toi lecteur, si tu es adhérant à la corpo, tu es aussi un peu l’ANEPF et aussi un peu la FAGE !

Pour ce qui est d’INTERASSO Grenoble, c’est un peu compliqué, car les monos qui la composent sont à la fois adhérentes à la FAGE et à PDE (une autre organisation générale étudiante), malaise dans la salle … ! (en vrai ça se passe bien !).

Merci à l’AEMG, à Quentin, et à Jules de m’avoir permis de publier cet article très clair et complet à partir de votre site, on vous aime !

Le site officiel de l'Association des Etudiants en Pharmacie de Grenoble